Limondin Orientation



Psychologue de l'éducation



A propos des outils

Photo d'un chronomètre
1/ Le test pour l'évaluation du potentiel intellectuel est l’échelle de Wechsler. Il fait référence au niveau international. Il a été élaboré par ce psychologue américain en 1949, et a été réactualisé plusieurs fois.

Il se décline en trois outils selon l’âge de la personne qui va le passer :

  • De 3 à 7 ans, c’est la WPPSI.
  • De 7 à 17 ans, c’est le WISC.
  • Au-delà de 17 ans ; c’est la WAIS.

Ce test est composé d’une grande variété d’épreuves, verbales et non verbales. Il permet d’évaluer des dimensions qui sont à l’œuvre dans les apprentissages. Les consignes sont précises et les résultats, validés scientifiquement, sont une comparaison entre les scores obtenus par le jeune et un échantillon représentatif de sujets du même âge.

La passation des épreuves doit être faite dans le respect des règles énoncées par le constructeur de l’outil. Néanmoins, le matériel est plaisant et la variété des épreuves est grande, d’où généralement une bonne coopération pour la passation de ces épreuves.

L’interprétation du profil nécessite des connaissances psychologiques approfondies. Outre une évaluation des potentialités, il met en évidence des points forts et des points faibles du fonctionnement cognitif. Il rend compte de la dynamique psychique du sujet et peut amener des éléments déterminants à la compréhension de difficultés scolaires notamment. C’est l’outil majeur pour la détection de la précocité intellectuelle (haut potentiel) néanmoins d'autres éléments doivent être pris en compte : anamnèse, affectivité, points partciuliers...

2/ le MBTI est un indicateur du type psychologique d’une personne. Il est basé sur les travaux de Carl Jung, psychiatre contemporain de Sigmund Freud. Il a été mis au point par deux Américaines, Isabel Myers et Katharine Briggs, à la suite de recherches de plusieurs années. De nombreux travaux continuent à le développer et l’améliorer. Il est actuellement disponible dans une trentaine de langues. C’est un des rares modèles de la personnalité qui considère les différences comme positives.

Il se compose d’un questionnaire écrit qui permet de mettre en évidence le type apparent de la personnalité. C’est à travers un entretien que le sujet va pouvoir découvrir son type. Enfin, il pourra valider son type en prenant connaissance des résultats au questionnaire : c’est bien le sujet qui est le meilleur juge. C’est pour cela que le MBTI est un indicateur et non pas un test.

L’instrument MBTI évalue les préférences pour quatre modes ou styles opposés :

  • Où préférez-vous fixer votre attention ? D’où tirez-vous votre énergie ?
  • Vers quel type d’informations préférez-vous porter votre attention ?
  • Comment préférez-vous traiter les informations et prendre des décisions ?
  • Quel mode de vie préférez-vous ?
Le MBTI ne peut être utilisé que par une personne ayant une formation validée par l’organisme OPP.